Au 1er Janvier 2015 le DIF (Droit Individuel à la formation) a été remplacé par le CPF (Compte Personnel de Formation).Il s’agit d’un compte, qui suit chaque individu tout au long de sa carrière professionnel.

 

Décomposition du CPF :

Pendant les 5 premières années le salarié cotisera 24 heures de formation par an.

Si ces heures ne sont pas utilisés alors il cumulera 12 heures par an.

La limite du nombre d’heures cumulées est de 150h contre 120h pour le DIF.

En cas de départ d’un salarié (Licenciement, Démission, Rupture conventionnelle), les heures cotisées ne seront pas perdues. Elles permettront justement aux salariés de financer sa ou ses formation(s) pendant son chômage.

Contrairement au DIF, où l’entreprise avait un droit de regard sur le contenu de la formation choisie par son salarié, avec le CPF, celui-ci est beaucoup plus indépendant :

  • S’il veut se former en dehors de ses heures de travail : il n’a rien à demander à son employeur et peut s’inscrire à la formation de son choix sans son autorisation
  • S’il veut se former sur ses heures de travail : il doit impérativement obtenir l’autorisation de son employeur. Pour cela l’entreprise a un mois pour répondre à ce type de demande. Si elle laisse passer ce délai, la formation est considérée comme étant acceptée.

La liste des formations éligibles au CPF sont disponible sur le site internet : www.moncompteformation.gouv.fr

Lorsque le CPF ne suffit pas à financer une formation, un salarié peut compléter lui-même la différence ou bien faire une demande à son entreprise.

Lorsque cela concerne un demandeur d’emploi alors il pourra faire une demande de financement complémentaire aux organismes tels que le Pôle Emploi, le Conseil Régional ou Départemental, etc… Si sa demande est refusée alors il pourra, à l’instar du salarié, financer lui même le complément de sa formation.

Bien entendu pour bénéficier de ce droit l’individu devra ouvrir son compte sur le site internet : www.moncompteformation.gouv.fr

Il devra y indiquer ses heures cumulées sur le DIF avant le 1er Janvier 2016 pour ne pas les perdre. Ces heures doivent être communiquées par le service Ressources Humaines du salarié (De l’entreprise d’Intérim pour un Intérimaire). Si c’est un demandeur d’emploi alors il devra simplement contacter la dernière société où il a été embauché.

 

&nsbp
Besoin d'une information rapide ?